Mardi 22 Août 2017

Rechercher


Internet très haut débit en Essonne
Réseau des Bus en Essonne

  Actualité
  Mini-Sondages
  Newsletter
  Offres emplois
  Habitat
  Tri sélectif - Déchets
  Stop Pub - Compostage
  Ressourcerie
  Les villes du Territoire
  Cinéma ARCEL
  Théâtre de Corbeil
  Implanter sa société
  Annuaire Entreprises
  Hôtels - Hébergements
  Réunion du Conseil
  Procès verbaux du Conseil
  Marchés publics
  Où sommes-nous ?
  Plan du site
  Contact


Météo sur 2 jours !Météo - TraficTrafic routier en Ile de France !

Saint Fabrice
Mardi 22 Août 2017

Lever du soleil : 06:57
Coucher du soleil : 20:47


Office de Tourisme Seine Essonne

Seine-Essonne Agglo n°15 - novembre 2015, le Magazine de votre Communauté d'Agglomération Seine Essonne !

Développement économique de votre Communauté d'Agglomération Seine Essonne, Plaquette de présentation.

Seine Essonne  Etiolles

 

Etiolles : ville du territoire Seine Essonne

 



Ville d'Etiolles 91450

Histoire d'Etiolles

Le fermier général Charles François Paul Le Normant de Tournehem, acquit au début du XVIIIe siècle la seigneurie d'Étioles (orthographe de l'époque), qu'il abandonna à son neveu Charles-Guillaume lorsque celui-ci épousa sa fille naturelle, Jeanne Antoinette Poisson, future marquise de Pompadour. Le jeune couple habitait un château situé non loin de celui de Tournehem et appartenant à ce dernier.

Etiolles


Jeanne Le Normant d'Étiolles commença par apporter des améliorations à sa demeure, notamment des jeux d'eaux à la façon de ceux de Versailles. Devenue la favorite de Louis XV avec la bénédiction de son père, elle chassa son mari d'Étiolles. L'endroit représentait pour elle un domicile commode, d'où elle pouvait aisément aller aux rendez-vous que lui donnait son royal amant. Mais Louis XV lui fit bientôt cadeau d'autres châteaux. Elle-même fit construire de superbes résidences dans le goût du temps et délaissa Étiolles, qui n'était plus à la mesure de sa réussite.

Charles-Guillaume, l'époux bafoué, hérita de son oncle Tournehem, devenu entre-temps directeur général des Bâtiments du Roi. Il se sépara du château, qui lui rappelait de cuisants souvenirs. Le comte de Noyan, qui en fit l'acquisition sous le Directoire, détruisit les jeux d'eaux sous prétexte de travaux qui n'aboutirent jamais. Le tout fut rasé pour laisser place à un projet immobilier dans les années 60.

En 1778, le comte de Provence fit construire à Étiolles, en forêt de Sénart, le rendez-vous de chasse de la Faisanderie, sur les plans de son premier architecte, Jean-François-Thérèse Chalgrin.

Depuis le début des années 1970, un chantier de fouilles archéologiques sur un site du magdalénien, un des plus importants d'Europe avec Pincevent, y est organisé.

Essentiellement résidentielle et composée de plusieurs lotissements pavillonnaires plus ou moins récents, Étiolles est aujourd'hui une des communes les plus riches de l'Essonne.



Culture à Etiolles

Plus encore, la ville d'Étiolles jouit d'une histoire ancienne qu'il faut mettre en lumière. Gisement magdalénien majeur du bassin parisien, le site archéologique d'étiolles a livré nombre de données en faisant un sol d'habitat de chasseurs cueilleurs ayant évolué au cours des années 12 000 av. J.-C.

N.Pigeot proposa une répartition de l'espace en fonction du niveau d'apprentissage du débitage (c'est à dire de la taille du silex). On observe un silex de très bonne qualité avec une taille fine et au niveau de technicité élevé. Tout comme il en est dans le cas de Pincevent on a pensé voir dans les oppositions de zones vides et pleines des négatifs de tentes (selon une étude comparative ethnographique).

Ce site est à ce jour fouillé et se voit ouvert au public une fois par an lors du week end de la préhistoire se déroulant début juin.


  Toutes les villes de Seine Essonne.
  Le site internet officiel de La Ville d'Etiolles.
Mis à jour le 31-03-2010     
 

LE COUDRAY-MONTCEAUX - CORBEIL-ESSONNES - SAINT GERMAIN-LÈS-CORBEIL - ETIOLLES - SOISY-SUR-SEINE

?>